La douceur de l’anisette

9,0017,00


La douceur de l'anisette 1
La douceur de l'anisette 2

En librairie le 12 novembre 2020

C’est à Alger au temps de la Toussaint rouge et bien après la défaite des Républicains espagnols que se situe l’intrigue de ce livre. Rosa, la Petite Fille sous le platane devient adolescente et raconte les péripéties qui ont jalonné sa vie, et celle de sa famille, durant les années cinquante.

Lisez “La douceur de l’anisette” en version pdf dès à présent.

 

Publié en 2020
Effacer

Description

C’est au temps de la Toussaint rouge et bien après la défaite des Républicains espagnols que se situe l’intrigue de ce livre. L’héroïne, une adolescente qui a suivi ses parents dans leur exil vers l’Algérie, raconte les péripéties qui ont jalonné sa vie, et celle de sa famille, durant les années cinquante. Voguant entre exaltations de la jeunesse et découvertes multiples, elle nous entraîne dans un Alger illuminé de mille soleils qui, pourtant, n’éteignent pas l’écho des drames à venir.

Cette tranche de vie et d’Histoire, qui va de 1956 à 1962, mêlée aux évènements décisifs et sanglants qui secouent le pays, nous est relatée par l’adolescente dans un récit drôle et poignant à la fois, servi par une écriture passionnée qui éclaire aussi bien la chute et la désespérance d’un peuple que l’émergence et les espoirs impatients de l’autre.

L’après-midi, je me réfugiais sous la tonnelle sur une chaise en fer ouvragé posée devant une table ronde aux pieds en esses. Tout était peint en vert et s’harmonisait étrangement avec la pâleur violacée des grappes de glycine qui croulaient de tous côtés quand elles fleurissaient. Ma mère s’inquiétait des abeilles par l’odeur alléchées mais mon père la rassurait. Et moi je m’immergeais sous la fraîcheur capiteuse de cet abri qui me paraissait idéal pour la lecture et la méditation. Je devenais une sève palpitante dans les lourdes senteurs vespérales.

 

Feuilletez les premières pages ici

En librairie le 12 novembre 2020

 

186 pages 

Détails du livre

Poids0.242 kg
Dimensions1 × 14.5 × 21 cm
Public

Ados, Adultes, Seniors

Format livre

Format PDF, Livre papier

Auteur(e)

Rosa Cortés

Editeur

Éditions Chèvre-feuille étoilée

Presse

Critiques recopiés

De Michèle Perret :

Alger embrasée par la guerre d’Indépendance, dix années, de 1952 à 1962 vécues par une Huronne, une gamine puis une adolescente, « juste une petite Espagnole qui avait été posée dans cette ville par décision de ses parents »,  et qui décrit ses années d’école, ses années d’installation dans une ville inconnue qu’elle apprend à aimer, ses années de déracinement puis d’enracinement… Extérieures aux luttes qui s’esquissent puis s’intensifient, « ni Pieds-Noirs, ni Arabes » sa famille et elle ne sont que « de simples émigrés espagnols ayant échappé à un régime politique hostile » c’est-à-dire, pour le père, maçon,  les prisons de Franco. Alors, cette petite fille qui naguère, parlant à peine français, s’asseyait sous un platane pour y trouver des bananes (en espagnol, « platano » veut dire « bananier ») continue son apprentissage d’une nouvelle langue, d’une nouvelle culture, d’un nouveau pays qui n’est pas la France et qui lui semble très doux à vivre. C’est l’époque des amitiés passionnées, des premières déceptions amoureuses, le temps d’apprendre à vivre, pendant que ses parents, travailleurs acharnés, trouvent leur place dans ce nouveau pays.

Pendant ce temps, la fin de ce monde se profile, avec les sinistres « événements », les discours de De Gaulle, les attentats cruels d’Alger, mais la gamine traverse tout cela assez uniment, sans y comprendre rien.
Puis arrive la fin, « ce brutal et inattendu maelström qui déracinait un peuple », quand quotidiennement, dans le passage souterrain qui relie le Boulevard Saint-Saëns au tunnel des Facultés, elle croise des draps blancs qui dissimulent des gisants assassinés par l’une ou l’autre des factions urbaines. Quand ses parents décident de repartir en Espagne.  Encore étonnamment indifférente, elle comprend, par ce choix de ses parents, qu’il lui faut maintenant partir. Son monde se désagrège.
Mais elle est toujours extérieure à ce drame : elle reviendra, elle l’étrangère.
Un émouvant témoignage.

Communiqué de presse

Argumentaire

La douceur de l'anisette 7

Interview

Avis

Avis

Il n'y a pas d'avis pour le moment.

Votre avis sur : La douceur de l’anisette

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *