Algérie, ma déchirure

15,0019,00


Algérie, ma déchirure 1
Algérie, ma déchirure 3
Verso

Juin 2021

Alger, Oujda, Oran, Portsay… une ballade qui nous transporte dans un voyage insolite. Les personnages peu communs qui ont jalonné la vie de l’auteure, appartiennent à une frange de la société rarement évoquée par les historiens ou les sociologues. C’est dans une langue légère, poétique, que Behja Traversac ouvre, ici, les voies de l’intime lorsqu’il tend à l’universel.

Feuilletez les premières pages

Publié en 2021
Effacer
ISBN : 9782367951485 Catégories : , , , Étiquettes : , , , , , , ,

Description

Alger, Oujda, Oran, Portsay… une ballade qui nous transporte dans un voyage insolite. Les personnages peu communs qui ont jalonné la vie de l’auteure, appartiennent à une frange de la société rarement évoquée par les historiens ou les sociologues. C’est dans une langue légère, poétique, que Behja Traversac ouvre, ici, les voies de l’intime lorsqu’il tend à l’universel.

Illustrés d’aquarelles en couleur de Catherine Rossi qui a longuement arpenté cette terre, ces textes nous parlent d’une Algérie empreinte d’ombres et de lumières, tendre et violente, dans laquelle se tressent passé et présent.

Préface de Denise Brahimi

Alger, de mes enfants, mes amours, dont tu seras toujours l’ancre. Tu fus la nacelle de leurs premiers pas et de leurs premiers mots. Rien ni personne ne peut effacer leurs noms de tes rues.  Ni les ostracismes, ni la bêtise, ni les égratignures… ni le temps, ni l’éloignement. […] Pourtant, c’est chez toi qu’ils sont passés au-delà des murs du racisme. C’est toi qui leur as donné ce regard ample d’enfants du monde qui ne voient ni les couleurs de peau, ni les identités figées, ni les idées sans retour. C’est en toi qu’ils ont acquis la force de l’interrogation, la force du doute, la force de l’amour des autres. Ils t’aiment, Alger, ne les abandonne pas.

192 pages 

Détails du livre

Poids0.280 kg
Dimensions.9 × 14 × 21 cm
Format livre

Format PDF, Livre papier

Public

Ados, Adultes, Seniors

Auteur(e)

Behja Traversac

Editeur

Éditions Chèvre-feuille étoilée

L'illustratrice

Catherine Rossi est aquarelliste. L’architecture des villes et les jardins sont ses sujets favoris. De ses voyages (Algérie, Maroc, Égypte…) elle a rapporté des carnets où se mêlent écriture et dessins. Le témoignage de l’aquarelle entraîne vers la poétique des lieux. Alger s’y prête à merveille, sous l’éclat de sa lumière et l’enchantement de sa baie.  Elle a publié chez Chèvre-feuille étoilée et chez des éditeurs algériens : Dalimen et Casbah. Et a collaboré aux revues Étoiles d’encre et El Qantara (Institut du Monde arabe) ainsi qu’à des ouvrages collectifs.

Presse

Presse recopié

Interview

Avis

Avis

Il n'y a pas d'avis pour le moment.

Votre avis sur : Algérie, ma déchirure

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revue éditoriale

P. 94  © Catherine Rossi, Bastion 23